Costs

Lettonie

This page provides you with information about the costs of justice in Latvia. For a more in-depth analysis on the costs of proceedings, please consult the following case studies: Family law - Divorce Family law – custody of the children Family law – alimony Commercial law – contract Commercial law – responsibility

Contenu fourni par
Lettonie

Regulative framework governing fees of legal professionals

1. Bailiffs

The fees for the services of certified bailiffs (zvērināti tiesu izpildītāji) are determined in line with the statutory rates. Agreeing on a fee that differs from the statutory rate is prohibited.

2. Lawyers

Except in cases where the state provides legal aid, there is no fixed fee for the services provided by certified lawyers (zvērināti advokāti) in Latvia; the lawyer agrees on a fee with the client.

Pursuant to Section 57 of the Lawyers Act (Advokatūras likums), certified lawyers conclude a written agreement with the client that provides that the lawyer will act for the client in the case and sets the relevant fee.

In the event of a dispute where there is no written agreement, the amount chargeable for the lawyer's fees can be set at double the amount laid down in the legislation on the payment of state legal aid, and other expenses can be determined subject to the limits laid down in that legislation.

Section 12 of the Lawyers Act provides that in the cases laid down by law the state will cover the fees of lawyers and other related expenses. The legislation governing state legal aid (the State Legal Aid Act (Valsts nodrošinātās juridiskās palidzības likums) and the Criminal Procedure Act) (Kriminālprocesa likums)) lays down the circumstances in which legal aid may be granted, in civil cases, administrative cases and criminal cases, the assistance given being paid for by the state.

The costs and expenses of providers of legal aid are covered by the state pursuant to Cabinet Regulation No 1493 of 22 December 2009 laying down rules on the scope of state legal aid, the amount of payment, related expenses and the procedure for payment thereof. The regulation lays down fixed fees (a certain amount or hourly rate) that the state pays to legal aid providers in line with the established procedure. See also the replies to questions below.

Fixed costs

Fixed costs in civil proceedings

Fixed costs for litigants in civil proceedings

Fixed costs for litigants include state fees, a chancery fee, and costs associated with the examination of the case.

Stage of the civil proceeding where fixed costs must be paid

A court application must be accompanied by documents certifying that state fees and other court costs have been paid in accordance with the procedures set out by law.

The fee for the work of the court (the state fee) and the chancery fee have to be paid into the State Treasury as follows:

  • Recipient: State Treasury (Valsts kase)
  • Recipient’s tax registration number: 90000050138
  • Recipient’s account number: LV55TREL1060190911200
  • Recipient’s bank: State Treasury (Valsts kase)
  • Bank identifier code: TRELLV22
  • Message: the data identifying the case should be entered here.

Fees payable for the examination of the case must be paid before the case is considered.

Amounts payable to witnesses and experts (for conducting inspections or examining witnesses on-site), and costs for the service of court summonses, the publication of notices in newspapers and the taking of security for claims must be paid by the party who makes the request before the case is considered.

The party that makes the request has to pay the following costs before the case is considered:

  • sums payable to witnesses and experts;
  • expenses arising out of the questioning of witnesses or the conduct of inspections on site;
  • costs for the issue and service of court summonses;
  • expenses incurred in tracing the defendant;
  • the costs of publishing notices in newspapers;
  • the costs incurred in taking security for a claim.

Payments related to the adjudication of the case in a district or city court (rajona (pilsētas) tiesa) or regional court (apgabaltiesa) must be paid into the account of the Courts Office:

  • Recipient: Courts Office (Tiesu administrācija)
  • Recipient’s account number: LV51TREL2190458019000
  • Recipient’s tax registration number: 90001672316
  • Recipient’s bank: State Treasury (Valsts kase)
  • Bank identifier code: TRELLV22
  • Other payment details to include: 21499 (a code that indicates the category of payment) and other information necessary to identify the case, such as the case number, the name of the defendant and an indication whether the defendant is a natural or a legal person.

Fixed costs in criminal proceedings

Fixed costs for parties to criminal proceedings

Defendants in criminal proceedings do not pay court fees. The Criminal Procedure Act (Kriminālprocesa likums) does not lay down fees for criminal proceedings. Paragraph 8 of the transitional provisions of the Act states that civil claims joined to criminal proceedings before the Act comes into force are now to be treated as claims for damages. Where the civil plaintiff is not the victim, or the civil defendant is not the accused, the civil claim is now to be dealt with under the Civil Procedure Act (Civilprocesa likums). One month after the Act comes into force, the officer bringing the proceedings (procesa virzītājs) is to inform the other parties accordingly.

Stage of the criminal proceeding where fixed costs must be paid

See the answer given above to the question on fixed costs for parties to criminal proceedings.

Fixed costs in constitutional proceedings

Fixed costs for litigants in constitutional proceedings

There are no court fees at any stage of constitutional proceedings.

Stage of the constitutional proceeding where fixed costs must be paid

There are no court fees at any stage of constitutional proceedings.

Prior information to be provided by legal representatives

Rights and obligations of the parties

Pursuant to Paragraph 2.2 of the Code of Ethics of Latvian Certified Lawyers (Latvijas Zvērinātu advokātu Ētikas kodekss), lawyers must give their opinion on a client’s case in a professional and open manner and provide the appropriate legal assistance. Moreover, Paragraph 3.1 of the Code states that lawyers must not work on cases in which they are not competent or able to perform their duties adequately. Before agreeing to act in a case, therefore, the lawyer must acquaint himself or herself with the circumstances and provide an opinion. The Lawyers Act also imposes duties on certified lawyers: for example, they are to use all means and methods provided for in law when defending and representing the rights and legitimate interests of the person that has requested legal assistance.

Cost sources

Where can I find information on cost sources in Latvia?

You can find information on sources of costs in the laws and Cabinet regulations on the internet and in information leaflets in the courts.

In what languages can I obtain information on cost sources in Latvia?

Information on cost sources to be paid when the claim is filed (not indicating specific amounts) is available in all EU languages on the website of the European Judicial Network in civil and commercial matters (see section ‘Bringing a case to court’).

Where can I find information on mediation?

Information on mediation may be found on the Mediācija.lv website.

Where can I find additional information on costs?

Website providing information on costs

Information on costs is available on the Latvian courts portal.

There is also the official website of the Ministry of Justice. This provides access to information about courts, court proceedings, judgments of the administrative courts and other courts, and other miscellaneous information.

Where can I find information on the average length of time that different procedures take?

Information on the length of proceedings may be found in the statistical reports on the work of the courts which are available on the website of the Courts Information System (Tiesu informācijas sistēma).

Where can I find information on the average aggregate cost for a particular proceeding?

No data is available on the average aggregate cost of particular proceedings.

Value added tax

How is this information provided?

State fees and court fees are exempt from VAT.

What are the applicable rates?

State fees and court fees are exempt from VAT.

Legal aid

Applicable income threshold in the area of civil justice

Under the State Legal Aid Act (Valsts nodrošinātās juridiskās palidzības likums) the State grants legal aid to persons who:

  • have been recognised as poor or in material difficulty in accordance with the relevant procedures laid down in law;
  • suddenly find themselves in situations and material circumstances that prevent them from defending their rights (e.g. owing to acts of God, force majeure or other circumstances beyond their control);
  • are totally dependent on the state or local authorities.

In cases where, given their particular situation, material circumstances or level of income, persons are not able to provide for their own legal defence, state legal aid is also granted to persons who:

  • are entitled to legal aid from the Republic of Latvia by virtue of Latvia’s international obligations;
  • in the case of cross-border disputes, are domiciled or habitually resident in a European Union Member State.

State legal aid is also granted in administrative cases (appeals against decisions on asylum, decisions on contested repatriation orders, and decisions on review of compulsory expulsion orders).

Applications for legal aid are considered by the Legal Aid Office (Juridiskās palīdzības administrācija), which takes decisions granting or refusing legal aid and notifies the applicant accordingly.

Applicable income threshold in the area of criminal justice for defendants

Under Articles 17 to 19 of the State Legal Aid Act, persons who have a right of defence in criminal proceedings may apply for legal aid at any time before the final court judgment comes into effect. In criminal proceedings, state legal aid provides for consultation, assistance in drawing up procedural documents and representation in pre-trial and trial proceedings. Under certain circumstances provided for in the Criminal Procedure Act, the state appoints a lawyer to act for the defendant.

Under Article 20 of the Criminal Procedure Act, anyone suspected or accused of committing a crime has the right to defend themselves, i.e. the right to know what crime they are suspected or accused of, and the right to choose the way their defence will be conducted. Such persons may exercise this right by acting on their own behalf or by appointing a person of their choice to act for them. The person who acts for them may be a certified lawyer. The law specifies certain instances in which representation by a certified lawyer is mandatory. If the accused does not have sufficient assets to retain a certified lawyer, and does not reach agreement with a lawyer who is prepared to act in the case, the state ensures that they are represented, ordering the payment of defence costs from state funds and determining which proportion, if any, of that sum is to be paid by the accused.

Under Article 80 of the Criminal Procedure Act, the accused may enter into an agreement with a lawyer, or someone else may do so on his or her behalf. The officer bringing the proceedings (procesa virzītājs) cannot enter into any such agreement or retain any particular lawyer, but must provide the accused with the necessary information and give him or her the opportunity to contact a lawyer. If the accused has not entered into an agreement in a case where representation by a lawyer is mandatory, or in other cases where the accused wishes to be represented, the officer bringing the proceedings asks the senior certified lawyer to supply defence counsel. Within three working days of receiving the request from the officer bringing the proceedings, the senior lawyer must inform that officer of the name of the lawyer who will be acting.

Article 81 of the Criminal Procedure Act, governing special procedural steps, goes on to state that, if there is no agreement on the defence, or if the lawyer retained is unable to attend the procedural stages, the officer bringing the proceedings must retain a lawyer to act for the defence at the separate procedural stages (any investigations in which the accused is involved) from the schedule of duty lawyers drawn up by the senior lawyer for the area of jurisdiction of the court.

Also, under Article 84(2) of the Criminal Procedure Act, where a person has not entered into an agreement on their defence, the amount and the procedure for payment of fees and expenses for the services of a lawyer providing state legal aid are to be determined by the Cabinet (see Cabinet Regulation No 1493 of 22 December 2009 laying down rules on the scope of state legal aid, the amount of payment, related expenses and the procedure for payment thereof).

Applicable income threshold in the area of criminal justice for victims

In criminal proceedings victims may receive state legal aid, i.e. a lawyer to represent them, who is appointed in accordance with the procedure laid down in the Criminal Procedure Act and in the cases provided for therein.

Furthermore, Article 104(5) of the Criminal Procedure Act states that the officer bringing the criminal proceedings may decide to appoint a lawyer to represent a minor in the following cases:

  • if the protection of a minor’s rights and interests is being hindered or otherwise not guaranteed,
  • if a reasoned request is submitted by a representative of the minor’s family (mother, father or guardian, grandparent, adult brother or adult sister) with whom the minor lives and by whom the minor is looked after, or by a representative of a children’s rights protection institution, or by a representative of any non-governmental organisation providing protection for children’s rights.

In exceptional circumstances, if in criminal proceedings it is not otherwise possible to ensure the protection of the rights and interests of a victim who is poor or in material difficulty, the officer bringing the proceedings may decide to appoint a lawyer to represent that person. The rates of lawyer’s fees and the payment procedure in such cases are laid down by the Cabinet of Ministers (see Cabinet Regulation No 1493 of 22 December 2009 laying down rules on the scope of state legal aid, the amount of payment, related expenses and the procedure for payment thereof).

The state will then grant legal aid to the person recognised as a victim (help with the drawing up of procedural documents and representation in pre-trial and trial proceedings).

Other conditions attached to the granting of legal aid for victims

See information above on the income threshold for victims in the area of criminal justice.

Other conditions attached to the granting of legal aid for defendants

See information above on the income threshold for defendants in the area of criminal justice.

Cost-free court proceedings

The following persons are exempt from paying court costs to the state:

  • plaintiffs in claims by employees for the recovery of remuneration for work and other claims arising from legal employment relations or related to such;
  • plaintiffs in claims arising from contracts for the performance of work, if the plaintiff is a person who is serving a prison sentence;
  • plaintiffs in claims arising from personal injuries that result in mutilation, or other damage to health, or death;
  • plaintiffs in claims for the recovery of maintenance payments for a child or parent, and claims for the determination of paternity if the claim is brought together with a claim for the recovery of maintenance for a child;
  • applicants in matters relating to the recognition, or the recognition and enforcement, of a foreign decision on the recovery of maintenance payments for a child or parent;
  • plaintiffs in claims for compensation for material loss and moral injury resulting from criminal offences;
  • prosecutors, state or local authorities, and persons who are legally entitled to defend in court the rights and legally protected interests of other persons;
  • applicants in matters relating to a decision finding that a person lacks legal capacity or appointing a guardian;
  • applicants in matters relating to the appointment of a guardian for a person because of a dissolute or spendthrift lifestyle or excessive use of alcohol or drugs;
  • defendants in matters relating to the reduction of maintenance awarded by a court to a child or a parent and the reduction of maintenance payments that the court awarded on a claim arising out of personal injuries that result in mutilation or other damage to health, or death;
  • applicants where a child has been illegally moved across a border or detained;
  • administrators in claims that are brought for the benefit of natural or legal persons recognised as insolvent, and administrators submitting applications for a declaration of insolvency of legal persons in the circumstances referred to in paragraph 3 of Section 51 of the Insolvency Act (Maksātnespējas likums);
  • judgment creditors, in enforcement cases relating to the recovery of payments for state revenues;
  • judgment creditors, in enforcement cases where recovery is to be performed under a single document that permits enforcement of the claim in a requested Member State;
  • excise and tax departments, in applications for a declaration of insolvency of a legal person;
  • the Office of Citizenship and Migration Affairs (Pilsonības un migrācijas lietu pārvalde), in cases of deprivation of Latvian citizenship;
  • the State Social Insurance Agency (Valsts sociālās apdrošināšanas aģentūra), in cases regarding the recovery of financial resources for the state budget in respect of social insurance services, or overpayment of state social benefits and social insurance services, or payment of state social benefits in connection with road traffic accidents.

Parties may also be exempt from the payment of court costs to the state in other cases provided for by law. A court or a judge, upon considering the financial state of a natural person, may exempt him or her partly or fully from the payment of court costs into state revenues, postpone the payment of the required court costs into state revenues, or order payment in instalments.

When does the losing party have to pay the winning party’s costs?

A party in whose favour a judgment is delivered can recover from the other party all the court costs they have paid. If a claim is upheld in part, the costs can be recovered in proportion to the extent of the claims accepted by the court. The defendant will be reimbursed in proportion to the part of the claim dismissed in the action. Where judgment is delivered by default, state fees for an application for the reopening of court proceedings and a fresh adjudication of the matter will not be reimbursed.

If the plaintiff’s application is upheld in whole or in part, the defendant will be ordered to make good, to the extent provided for by law, the costs incurred by the plaintiff in bringing the action, such as lawyers’ fees, expenses in connection with attendance at court, or expenses in connection with the gathering of evidence. If the application is dismissed, the court will order the plaintiff to make good the costs incurred by the defendant in defending the action.

Experts’ fees

Experts’ costs must be paid, before the matter is adjudicated, by the party who requested the expert’s services. A party that is exempt from court costs will not have to pay experts’ costs. In such a case, fees for the services of experts (but not state forensic science experts) are paid by the Courts Office.

Translators’ and interpreters’ fees

Where parties to a case do not have a command of the language of the proceedings—unless they represent legal persons—the court must ensure that they can acquaint themselves with the documents in the case and take part in the proceedings with the help of an interpreter.

Related attachments

Latvia’s report of the Study on Transparency of costs PDF (742 Kb) en

Last update: 08/11/2019

The national language version of this page is maintained by the respective Member State. The translations have been done by the European Commission service. Possible changes introduced in the original by the competent national authority may not be yet reflected in the translations. The European Commission accepts no responsibility or liability whatsoever with regard to any information or data contained or referred to in this document. Please refer to the legal notice to see copyright rules for the Member State responsible for this page.
Member States in charge of the management of national content pages are in the process of updating some of the content on this website in the light of the withdrawal of the United Kingdom from the European Union. If the site contains content that does not yet reflect the withdrawal of the United Kingdom, it is unintentional and will be addressed.

La version linguistique que vous avez sélectionnée est en cours de traduction par nos traducteurs.

Étude de cas n° 1 – droit de la famille - divorce - Lettonie

Dans cette étude de cas sur le droit de la famille (divorce), il a été demandé aux États membres de conseiller la partie qui demande le divorce au sujet des dépens de l'instance dans les situations suivantes:

Cas A. Situation nationale. Un couple se marie. Par la suite, les époux se séparent et conviennent de divorcer.

Lieta B. Situation transnationale. Deux ressortissants d'un même État membre (État membre A) se marient. Le mariage est célébré dans l'État membre A. Après le mariage, les époux partent vivre dans un autre État membre (État membre B), où ils établissent leur résidence. Peu après, le couple se sépare; la femme retourne dans l'État membre A, tandis que le mari reste dans l'État membre B. À son retour dans l'État membre A, la femme demande immédiatement le divorce devant les tribunaux de l'État membre B.

Frais en Lettonie

Frais de première instance, d’appel et de mode alternatif de résolution des conflits (MARC)

Cas pratique

Première instance

Appel

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Cas A

LVL 100

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 100

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas B

LVL 100

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 100

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Frais d’avocat, d’huissier de justice et d’experts

Cas pratique

Avocat

Expert

La représentation est-elle obligatoire?

Coût moyen

Le recours à l’expert est-il obligatoire?

Coût

Cas A

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas B

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas pratique

Huissier de justice

La représentation est-elle obligatoire?

Frais antérieurs à la décision de justice

Frais postérieurs à la décision de justice

Cas A

Non

Sans objet

Sans objet

Cas B

Non

Sans objet

Sans objet

Frais d’indemnisation des témoins, garanties, et autres frais

Cas pratique

Indemnisation des témoins

Garanties

Les témoins sont-ils indemnisés?

Coût

Ce dispositif existe-t-il et quand y a-t-on recours?

Coût

Cas A

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

Si une personne a des raisons de penser que la présentation des preuves nécessaires en son nom pourrait être problématique, voire impossible, ultérieurement, elle peut demander que ces preuves soient protégées.

LVL 20 (si la demande est soumise avant le début de la procédure)

Cas B

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

Si une personne a des raisons de penser que la présentation des preuves nécessaires en son nom pourrait être problématique, voire impossible, ultérieurement, elle peut demander que ces preuves soient protégées.

LVL 20 (si la demande est soumise avant le début de la procédure)

Coût de l'assistance juridique et autres remboursements

Cas pratique

Remboursement

Si le remboursement n’est pas total, quel en est le pourcentage en général?

Quels frais ne sont jamais remboursés?

Cas A

Lorsqu'elle prend la décision sur le divorce, la juridiction détermine la répartition des frais de justice entre les parties, en tenant compte de leur situation patrimoniale.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas B

Lorsqu'elle prend la décision sur le divorce, la juridiction détermine la répartition des frais de justice entre les parties, en tenant compte de leur situation patrimoniale.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Frais de traduction et d’interprétation

Cas pratique

Traduction

Interprétation

Autres frais propres aux litiges transfrontières?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Description

Coût approximatif?

Cas A

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Traduction assurée par la juridiction.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Cas B

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Traduction assurée par la juridiction. Les frais de traduction doivent être remboursés pour leur montant réel lorsque les preuves sont obtenues à l’étranger.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Dernière mise à jour: 08/11/2019

Les versions nationales de cette page sont gérées par les États membres correspondants, dans la/les langue(s) du pays. Les traductions ont été effectuées par les services de la Commission européenne. Il est possible que l'autorité nationale compétente ait introduit depuis des changements dans la version originale, qui n'ont pas encore été répercutés dans les traductions. La Commission européenne décline toute responsabilité quant aux informations ou données contenues ou visées dans le présent document. Veuillez vous reporter à l'avis juridique pour connaître les règles en matière de droit d'auteur applicables dans l'État membre responsable de cette page.
Certaines pages de ce site présentant du contenu national sont actuellement mises à jour par les États membres, afin de tenir compte du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’éventuel maintien de contenus ne tenant pas encore compte de ce retrait est involontaire et les corrections nécessaires seront apportées.

La version linguistique que vous avez sélectionnée est en cours de traduction par nos traducteurs.

Étude de cas n° 2 – droit de la famille – garde des enfants - Lettonie

Dans cette étude de cas sur le droit de la famille (garde des enfants), il a été demandé aux États membres de conseiller la partie demanderesse au sujet des dépens de l’instance dans les situations suivantes.

Cas A. Situation nationale. Deux personnes vivent ensemble, hors mariage, pendant plusieurs années. Leur enfant a trois ans lorsqu’elles décident de se séparer. Un jugement accorde la garde de l’enfant à la mère et un droit de visite au père. La mère intente une action en justice pour limiter le droit de visite accordé au père.

Cas B - Situation transnationale (vous êtes avocat dans l’État membre A). Deux personnes vivent ensemble, hors mariage, dans un État membre B pendant plusieurs années. Elles ont un enfant ensemble, mais se séparent immédiatement après la naissance de celui-ci. Un jugement rendu dans l’État membre B accorde le droit de garde de l’enfant à la mère et un droit de visite au père. La mère et l’enfant partent vivre dans un autre État membre (État membre A), comme le jugement les autorise à le faire, tandis que le père reste dans l’État membre B. Quelques années plus tard, la mère intente une action en justice dans l’État membre A pour modifier le droit de visite du père.

Frais en Lettonie

Frais de première instance et d'appel

Cas pratique

Première instance

Appel

Frais d'introdution d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Cas A

LVL 50

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 50

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas B

LVL 50

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 50

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Frais d’avocat, d’huissiers et d’experts

Cas pratique

Avocat

Huissier de justice

La représentation est-elle obligatoire?

Coût moyen

La représentation est-elle obligatoire?

Frais antérieurs à la décision de justice

Frais postérieurs à la décision de justice

Cas A

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Sans objet

Il n'y a de frais d’huissiers de justice que dans le cas où l’une des parties ne respecte pas les modalités du droit de visite fixées dans le jugement et que l'autre partie est contrainte d’en demander l’exécution forcée.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00 (à la charge du requérant)

2) honoraires des huissiers de justice – LVL 93,70 (à la charge du défendeur)

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision (à la charge du défendeur).

Cas B

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Sans objet

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00 (à la charge du requérant)

2) honoraires des huissiers de justice – LVL 93,70 (à la charge du défendeur)

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision (à la charge du défendeur).

Cas pratique

Expert

Le recours à l’expert est-il obligatoire?

Coût

Cas A

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas B

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Frais d’indemnisation des témoins, garanties, et autres frais

Cas pratique

Indemnisation des témoins

Garanties

Les témoins sont-ils indemnisés?

Coût

Ce dispositif existe-t-il et quand y a-t-on recours?

Coût

Cas A

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

Si une personne a des raisons de penser que la présentation des preuves nécessaires en son nom pourrait être problématique, voire impossible, ultérieurement, elle peut demander que ces preuves soient protégées.

LVL 20 (si la demande est soumise avant le début de la procédure)

Cas B

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

Si une personne a des raisons de penser que la présentation des preuves nécessaires en son nom pourrait être problématique, voire impossible, ultérieurement, elle peut demander que ces preuves soient protégées.

LVL 20 (si la demande est soumise avant le début de la procédure)

Remboursements

Cas pratique

Remboursement

La partie gagnante peut-elle obtenir le remboursement des frais de procédure?

Si le remboursement n’est pas total, quel en est le pourcentage en général?

Quels frais ne sont jamais remboursés?

Cas A

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas B

Oui

La partie gagnante peut demander le remboursement de tous les frais de justice auxquels l’autre partie l’a exposée.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Frais de traduction et d’interprétation

Cas pratique

Traduction

Interprétation

Autres frais propres aux litiges transfrontières?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Description

Coût approximatif?

Cas A

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Traduction assurée par la juridiction.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Cas B

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Traduction assurée par la juridiction. Les frais de traduction doivent être remboursés pour leur montant réel lorsque les preuves sont obtenues à l’étranger.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Dernière mise à jour: 08/11/2019

Les versions nationales de cette page sont gérées par les États membres correspondants, dans la/les langue(s) du pays. Les traductions ont été effectuées par les services de la Commission européenne. Il est possible que l'autorité nationale compétente ait introduit depuis des changements dans la version originale, qui n'ont pas encore été répercutés dans les traductions. La Commission européenne décline toute responsabilité quant aux informations ou données contenues ou visées dans le présent document. Veuillez vous reporter à l'avis juridique pour connaître les règles en matière de droit d'auteur applicables dans l'État membre responsable de cette page.
Certaines pages de ce site présentant du contenu national sont actuellement mises à jour par les États membres, afin de tenir compte du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’éventuel maintien de contenus ne tenant pas encore compte de ce retrait est involontaire et les corrections nécessaires seront apportées.

La version linguistique que vous avez sélectionnée est en cours de traduction par nos traducteurs.

Étude de cas n° 3 – droit de la famille – pension alimentaire - Lettonie

Dans cette étude de cas sur le droit de la famille (pension alimentaire), il a été demandé aux États membres de conseiller la partie demanderesse au sujet des dépens de l'instance dans les situations suivantes:

Cas A. Situation nationale. Deux personnes vivent ensemble, hors mariage, pendant plusieurs années. Leur enfant a trois ans lorsqu’elles décident de se séparer. Un jugement accorde le droit de garde de l’enfant à la mère. Un litige demeure concernant le montant de la pension alimentaire due à la mère par le père pour l’entretien et l’éducation de l’enfant. La mère intente une action en justice pour régler cette question.

Cas B - Situation transnationale (vous êtes avocat dans l’État membre A). Deux personnes vivent ensemble, hors mariage, dans un État membre B pendant plusieurs années. Elles ont un enfant de trois ans. Le couple se sépare. Un jugement rendu dans l’État membre B accorde le droit de garde à la mère. Avec l’accord du père, la mère et l’enfant partent vivre dans un autre État membre (État membre A), où ils établissent leur résidence.

Un point litigieux reste en suspens. Il concerne le montant de la pension alimentaire due à la mère par le père pour l’entretien et l’éducation de l’enfant. Pour le régler, la mère intente une action en justice dans l’État membre A.

Frais en Lettonie

Frais de première instance, d’appel et de mode alternatif de résolution des conflits (MARC)

Cas pratique

Première instance

Appel

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Cas A

LVL 50

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 50

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas B

LVL 50

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 50

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

(Le demandeur est exonéré du paiement. Les frais de justice sont alors mis à la charge du défendeur, au profit des recettes publiques)

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Frais d’avocat, d’huissier de justice et d’experts

Cas pratique

Avocat

La représentation est-elle obligatoire?

Coût moyen

Cas A

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Cas B

Non

Les personnes physiques peuvent se défendre seules ou se faire représenter.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Cas pratique

Huissier de justice

Expert

La représentation est-elle obligatoire?

Frais antérieurs à la décision de justice

Frais postérieurs à la décision de justice

Le recours à l’expert est-il obligatoire?

Coût

Cas A

Non

Sans objet

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Le requérant est exonéré des frais d'exécution de la décision. Ceux-ci sont mis à la charge du défendeur.

Non

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas B

Non

Sans objet

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Le requérant est exonéré des frais d'exécution de la décision. Ceux-ci sont mis à la charge du défendeur.

Non

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Frais d’indemnisation des témoins, garanties, et autres frais

Cas pratique

Indemnisation des témoins

Garanties

Les témoins sont-ils indemnisés?

Coût

Ce dispositif existe-t-il et quand y a-t-on recours?

Coût

Cas A

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice pourrait devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure conservatoire ou de remise de garantie.

Cas B

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice peut devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure provisoire ou de remise de garantie.

Coût de l'assistance juridique et autres remboursements

Cas pratique

Remboursement

La partie gagnante peut-elle obtenir le remboursement des frais de procédure?

Si le remboursement n’est pas total, quel en est le pourcentage en général?

Quels frais ne sont jamais remboursés?

Cas A

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas B

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Frais de traduction et d’interprétation

Cas pratique

Traduction

Interprétation

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Cas A

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Les frais de traduction sont intégralement remboursés lorsque les preuves sont obtenues à l’étranger.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Cas B

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Les frais de traduction sont intégralement remboursés lorsque les preuves sont obtenues à l’étranger.

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Cas pratique

Autres frais propres aux litiges transfrontières?

Description

Coût approximatif?

Cas A

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Cas B

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Dernière mise à jour: 08/11/2019

Les versions nationales de cette page sont gérées par les États membres correspondants, dans la/les langue(s) du pays. Les traductions ont été effectuées par les services de la Commission européenne. Il est possible que l'autorité nationale compétente ait introduit depuis des changements dans la version originale, qui n'ont pas encore été répercutés dans les traductions. La Commission européenne décline toute responsabilité quant aux informations ou données contenues ou visées dans le présent document. Veuillez vous reporter à l'avis juridique pour connaître les règles en matière de droit d'auteur applicables dans l'État membre responsable de cette page.
Certaines pages de ce site présentant du contenu national sont actuellement mises à jour par les États membres, afin de tenir compte du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’éventuel maintien de contenus ne tenant pas encore compte de ce retrait est involontaire et les corrections nécessaires seront apportées.

La version linguistique que vous avez sélectionnée est en cours de traduction par nos traducteurs.

Étude de cas n° 4 – droit commercial – contrat - Lettonie

Dans cette étude de cas sur le droit commercial (droit des contrats), il a été demandé aux États membres de conseiller le vendeur au sujet des dépens de l’instance dans les situations suivantes:

Cas A. Situation nationale. Une société a livré des marchandises d’une valeur de 20 000 EUR. Le vendeur n’a pas été payé parce que l’acheteur considère que les marchandises ne correspondent pas à ce qui avait été convenu.

Le vendeur décide d’intenter une action en justice pour obtenir le parfait paiement du prix.

Cas B. Situation transnationale. Une société dont le siège social est situé dans l’État membre B livre des marchandises d’une valeur de 20 000 EUR à un acheteur situé dans l’État membre A. La législation de l’État membre B est applicable au contrat, et celui-ci est rédigé dans la langue de l’État membre B. Le vendeur n’a pas été payé parce que l’acheteur situé dans l’État membre A considère que les marchandises ne correspondent pas à ce qui avait été convenu. Le vendeur décide d’intenter une action en justice dans l’État membre A pour obtenir le parfait paiement du prix prévu par le contrat signé avec l’acheteur.

Frais en Lettonie

Frais de première instance, d’appel et de mode alternatif de résolution des conflits (MARC)

Cas pratique

Première instance

Appel

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Cas A

LVL 394,90

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 394,90

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas B

LVL 394,90

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

LVL 394,90

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Étude de cas

Mode alternatif de résolution des conflits

Cette option est-elle envisageable pour ce type de cas?

Coût

Cas A

Les parties peuvent convenir de confier le règlement du litige à un tribunal arbitral.

Les coûts d’une procédure d’arbitrage comprennent les frais liés à l’examen du litige et la rémunération des arbitres.

Les coûts de l’arbitrage ainsi que le délai et les modalités de paiement sont fixés par le tribunal arbitral, en tenant compte du montant du litige, de sa complexité et des dispositions de la clause compromissoire ou du compromis d’arbitrage.

Cas B

Les parties peuvent convenir de confier le règlement du litige à un tribunal arbitral.

Les coûts d’une procédure d’arbitrage comprennent les frais liés à l’examen du litige et la rémunération des arbitres.

Les coûts de l’arbitrage ainsi que le délai et les modalités de paiement sont fixés par le tribunal arbitral, en tenant compte du montant du litige, de sa complexité et des dispositions de la clause compromissoire ou du compromis d’arbitrage.

Frais d’avocat, d’huissiers et d’experts

Cas pratique

Avocat

Huissier de justice

La représentation est-elle obligatoire?

Coût moyen

La représentation est-elle obligatoire?

Frais antérieurs à la décision de justice

Frais postérieurs à la décision de justice

Cas A

Les personnes morales peuvent être représentées par des personnes agissant dans le cadre des pouvoirs qui leur sont conférés par la loi ou les statuts de la personne morale, ou par d’autres représentants habilités.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Si la décision est prise d’ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie:

1) pour la saisie conservatoire d'une somme d'argent auprès d’un établissement de crédit ou d’un tiers - LVL 46,90

2) pour l'interdiction faite au défendeur, à titre conservatoire, d’effectuer certaines opérations – LVL 26

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant cumulé de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Cas B

Les personnes morales peuvent être représentées par des personnes agissant dans le cadre des pouvoirs qui leur sont conférés par la loi ou les statuts de la personne morale, ou par d’autres représentants habilités.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Si la décision est prise d’ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie:

1) pour la saisie conservatoire d'une somme d'argent auprès d’un établissement de crédit ou d’un tiers - LVL 46,90

2) pour l'interdiction faite au défendeur, à titre conservatoire, d’effectuer certaines opérations – LVL 26

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant cumulé de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Cas pratique

Expert

Le recours à l’expert est-il obligatoire?

Coût

Cas A

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas B

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Frais d’indemnisation des témoins, garanties, et autres frais

Cas pratique

Indemnisation des témoins

Garanties

Les témoins sont-ils indemnisés?

Coût

Ce dispositif existe-t-il et quand y a-t-on recours?

Coût

Cas A

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice peut devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure provisoire ou de remise de garantie.

Cas B

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice peut devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure provisoire ou de remise de garantie.

Coût de l'assistance juridique et autres remboursements

Cas pratique

Remboursement

La partie gagnante peut-elle obtenir le remboursement des frais de procédure?

Si le remboursement n’est pas total, quel en est le pourcentage en général?

Quels frais ne sont jamais remboursés?

Cas A

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas B

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas pratique

Traduction

Interprétation

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Cas A

La procédure doit avoir lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux actes de procédure avec l’aide d’un interprète.

Pas de coût fixe, prix contractuel

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision sans en changer le sens, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Cas B

La procédure doit avoir lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux actes de procédure avec l’aide d’un interprète.

Pas de coût fixe, prix contractuel

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision sans en changer le sens, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Frais de traduction et d’interprétation

Cas pratique

Autres frais relatifs aux litiges

Description

Coût approximatif?

Cas A

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Cas B

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Dernière mise à jour: 08/11/2019

Les versions nationales de cette page sont gérées par les États membres correspondants, dans la/les langue(s) du pays. Les traductions ont été effectuées par les services de la Commission européenne. Il est possible que l'autorité nationale compétente ait introduit depuis des changements dans la version originale, qui n'ont pas encore été répercutés dans les traductions. La Commission européenne décline toute responsabilité quant aux informations ou données contenues ou visées dans le présent document. Veuillez vous reporter à l'avis juridique pour connaître les règles en matière de droit d'auteur applicables dans l'État membre responsable de cette page.
Certaines pages de ce site présentant du contenu national sont actuellement mises à jour par les États membres, afin de tenir compte du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’éventuel maintien de contenus ne tenant pas encore compte de ce retrait est involontaire et les corrections nécessaires seront apportées.

La version linguistique que vous avez sélectionnée est en cours de traduction par nos traducteurs.

Étude de cas n° 5 – droit commercial –responsabilité - Lettonie

Dans cette étude de cas sur le droit commercial (droit de la responsabilité), il a été demandé aux États membres de conseiller le client au sujet des dépens de l’instance dans les situations suivantes.

Cas A. Situation nationale. Un fabricant d'équipements de chauffage livre un appareil de chauffage à un installateur. Celui-ci revend l'appareil à un client et l'installe dans sa maison. La maison prend feu peu après. Chacune des parties (le fabricant, l'installateur, le client final) est assurée. L'origine de l'incendie est contestée. Personne ne veut indemniser le client.

Le client décide de poursuivre en justice le fabricant, l'installateur et les compagnies d'assurances pour obtenir une indemnisation complète.

Cas B. Situation transnationale. Un fabricant d'équipements de chauffage établi dans l'État membre B livre un appareil de chauffage à un installateur situé dans l'État membre C. Celui-ci revend l'appareil à un client dans l'État membre A et l'installe dans sa maison. La maison prend feu peu après. Chacune des parties (le fabricant, l'installateur, le client final) est assurée dans son propre État membre. L'origine de l'incendie est contestée. Personne ne veut indemniser le client.

Le client décide d'intenter une action en justice dans l'État membre A contre le fabricant, l'installateur et la compagnie d'assurances dans l'État membre A pour obtenir une indemnisation complète.

Frais en Lettonie

Frais de première instance, d’appel et de mode alternatif de résolution des conflits (MARC)

Cas pratique

Première instance

Appel

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Frais d'introduction d’instance

Frais d’acte

Autres frais

Cas A

En fonction du montant de la demande.

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Les frais d'introduction d'un appel sont équivalents à ceux d'une introduction d'instance (pour une affaire jugée par procédure spéciale), mais pour les litiges de nature patrimoniale, ils sont calculés sur la base du montant du litige en première instance

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas B

En fonction du montant de la demande.

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Les frais d'introduction d'un appel sont équivalents à ceux d'une introduction d'instance (pour une affaire jugée par procédure spéciale), mais pour les litiges de nature patrimoniale, ils sont calculés sur la base du montant du litige en première instance

Copie: LVL 0,12

copie certifiée: LVL 0,61

1) frais liés à l'examen de l'affaire

2) frais liés à la procédure

Cas pratique

Mode alternatif de résolution des conflits

Cette option est-elle envisageable pour ce type de cas ?

Coût

Cas A

Les parties peuvent convenir de confier le règlement du litige à un tribunal arbitral.

Les coûts d’une procédure d’arbitrage comprennent les frais liés à l’examen du litige et la rémunération des arbitres.

Les coûts de l’arbitrage ainsi que le délai et les modalités de paiement sont fixés par le tribunal arbitral, en tenant compte du montant du litige, de sa complexité et des dispositions de la clause compromissoire ou du compromis d’arbitrage.

Cas B

Les parties peuvent convenir de confier le règlement du litige à un tribunal arbitral.

Les coûts d’une procédure d’arbitrage comprennent les frais liés à l’examen du litige et la rémunération des arbitres.

Les coûts de l’arbitrage ainsi que le délai et les modalités de paiement sont fixés par le tribunal arbitral, en tenant compte du montant du litige, de sa complexité et des dispositions de la clause compromissoire ou du compromis d’arbitrage.

Frais d’avocat, d’huissier de justice et d’experts

Cas pratique

Avocat

Huissier de justice

La représentation est-elle obligatoire?

Coût moyen

La représentation est-elle obligatoire?

Frais antérieurs à la décision de justice

Frais postérieurs à la décision de justice

Cas A

Les personnes morales peuvent être représentées par des personnes agissant dans le cadre des pouvoirs qui leur sont conférés par la loi ou les statuts de la personne morale, ou par d’autres représentants habilités.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Si la décision est prise d’ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie:

1) pour la saisie conservatoire d'une somme d'argent auprès d’un établissement de crédit ou d’un tiers - LVL 46,90

2) pour l'interdiction faite au défendeur, à titre conservatoire, d’effectuer certaines opérations – LVL 26

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant cumulé de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Cas B

Les personnes morales peuvent être représentées par des personnes agissant dans le cadre des pouvoirs qui leur sont conférés par la loi ou les statuts de la personne morale, ou par d’autres représentants habilités.

Les personnes collaborent avec un avocat sur la base d’un accord.

Nous attirons l’attention sur le fait que, dans le cadre d’une procédure civile, les frais liés à l’assistance d’un avocat peuvent être récupérés auprès de la partie succombante à concurrence de cinq pour cent au maximum du montant accordé par rapport à la demande et, pour les demandes non pécuniaires, selon le tarif normal des avocats.

Non

Si la décision est prise d’ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie:

1) pour la saisie conservatoire d'une somme d'argent auprès d’un établissement de crédit ou d’un tiers - LVL 46,90

2) pour l'interdiction faite au défendeur, à titre conservatoire, d’effectuer certaines opérations – LVL 26

Si la décision n’est pas exécutée volontairement.

1) droit perçu pour le dépôt d’un titre exécutoire en vue d’une exécution forcée - LVL 2,00

2) honoraires des huissiers de justice – en fonction du montant cumulé de la créance au début de la procédure d'exécution

3) autres frais liés à l’exécution d’une décision.

Cas pratique

Expert

Le recours à l’expert est-il obligatoire?

Coût

Cas A

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Cas B

Le tribunal ordonne une expertise, à la demande de l’une des parties, lorsque la clarification de faits déterminants pour l'affaire exige des connaissances particulières en sciences, technologie, art ou dans un autre domaine.

Tarifé par règlement du Conseil des ministres

Frais d’indemnisation des témoins, garanties, et autres frais

Cas pratique

Indemnisation des témoins

Garanties

Les témoins sont-ils indemnisés?

Coût

Ce dispositif existe-t-il et quand y a-t-on recours?

Coût

Cas A

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice peut devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure provisoire ou de remise de garantie.

Cas B

Oui

Si aucune des parties n’est exonérée du paiement des frais de justice, elles conviennent du montant à verser aux témoins, sur la base de la méthode de calcul et en y ajoutant un montant déterminé pour les frais administratifs.

Exception: lorsque la loi prévoit que le tribunal a l’obligation de rassembler et d’obtenir les preuves.

L'indemnisation des frais suivants est déterminée par règlement du Conseil des ministres:

1) frais de déplacement

2) frais d’hébergement

3) rémunération moyenne

S’il existe des raisons de penser que l’exécution d’une décision de justice peut devenir problématique, voire impossible, le tribunal ou le juge peut, sur requête motivée du demandeur, ordonner une mesure conservatoire ou la remise d'une garantie.

0,5 % du montant de la créance, avec un minimum de LVL 50, en cas de demande de mesure provisoire ou de remise de garantie.

Coût de l'assistance juridique et autres remboursements

Cas pratique

Remboursement

La partie gagnante peut-elle obtenir le remboursement des frais de procédure?

Si le remboursement n’est pas total, quel en est le pourcentage en général?

Quels frais ne sont jamais remboursés?

Cas A

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Cas B

Oui

La partie gagnante peut obtenir de l’autre partie le remboursement de tous les frais de justice qu'elle a exposés.

Si le demandeur n’obtient que partiellement gain de cause, il est remboursé proportionnellement à la partie de la demande acceptée. Le défendeur est remboursé proportionnellement à la partie de la demande déboutée.

Si un demandeur se désiste de l’action, il doit rembourser les frais exposés par le défendeur. Dans ce cas, le défendeur ne rembourse pas les frais de justice payés par le demandeur. En revanche, si un demandeur se désiste de l’action parce que, après l'introduction de la demande, le défendeur y a accédé volontairement, le tribunal ordonne le remboursement des frais exposés par le demandeur, à sa demande.

Frais de traduction et d’interprétation

Cas pratique

Traduction

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Cas A

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Pas de coût fixe, prix contractuel.

Cas B

La procédure a lieu dans la langue officielle.

Le tribunal doit veiller aux droits des participants (hormis les représentants des personnes morales) qui ne maîtrisent pas la langue utilisée dans la procédure. Cela comprend l’examen des pièces de procédure et la participation aux audiences avec l’aide d’un interprète.

Pas de coût fixe, prix contractuel.

Cas pratique

Interprétation

Autres frais propres aux litiges transfrontières?

Quand et à quelles conditions est-elle nécessaire?

Coût approximatif?

Description

Coût approximatif?

Cas A

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Cas B

Sur demande, le tribunal peut décider d’expliquer sa décision, sans en changer le contenu, à condition que la décision n’ait pas encore été exécutée et que le délai pour son exécution forcée n’ait pas expiré.

Sans objet

Les parties présentent les documents en langue étrangère, accompagnés d’une traduction dans la langue officielle, certifiée conforme selon la procédure fixée par la loi.

Non déterminé.

Dernière mise à jour: 08/11/2019

Les versions nationales de cette page sont gérées par les États membres correspondants, dans la/les langue(s) du pays. Les traductions ont été effectuées par les services de la Commission européenne. Il est possible que l'autorité nationale compétente ait introduit depuis des changements dans la version originale, qui n'ont pas encore été répercutés dans les traductions. La Commission européenne décline toute responsabilité quant aux informations ou données contenues ou visées dans le présent document. Veuillez vous reporter à l'avis juridique pour connaître les règles en matière de droit d'auteur applicables dans l'État membre responsable de cette page.
Certaines pages de ce site présentant du contenu national sont actuellement mises à jour par les États membres, afin de tenir compte du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’éventuel maintien de contenus ne tenant pas encore compte de ce retrait est involontaire et les corrections nécessaires seront apportées.